«Hoi» «Salut» «Ciao» «Allegra» «Hello» …

… c’est plus ou moins sur ces tons que la vallée de Conches résonnera durant l’été 2022. Pendant le mova, on entendra en effet non seulement les quatre langues nationales suisses, mais également l’anglais et les langues nationales de nos participant-e-s internationales et internationaux.

Le multilinguisme est un élément-clé pour la Suisse, pour le scoutisme et, évidemment, pour le mova également. Des scout-e-s de tous les cantons, de toutes les régions linguistiques et même de l’étranger se retrouveront au mova. Ceux et celles-ci parleront allemand, français, italien, romanche, anglais et plein d’autres langues encore. Et ça tombe du coup merveilleusement bien que le mova se déroule en Valais – l’un des quatre cantons bilingues de Suisse.

Évidemment, avoir autant de langues différentes est une contrainte supplémentaire. Le mova-Crew le remarque déjà lors de la phase de planification. Lors des séances, tout le monde a bien entendu la possibilité de parler sa langue maternelle. En revanche, le site web, les newsletters, les informations aux participant-e-s, toutes les brochures et fiches d’information ainsi que nombreux autres documents sont toujours publiés dans au moins trois langues : italien, allemand et français. De plus, ce qui est également utile et pertinent pour les participant-e-s internationales et internationaux est également traduit en anglais.

Tout cela est seulement possible, parce que l’on trouve, au sein du mova-Crew, une chouette équipe qui, avant, pendant et après le mova, passe un nombre incalculable d’heures à traduire tous ces textes. Les traductions représentent beaucoup travail dans un camp multilingue, et cela fait simplement partie de notre Suisse quadrilingue.

Le multilinguisme nous met constamment face à de nouveaux défis, mais il offre également beaucoup d’avantages. Il nous montre la diversité culturelle de la Suisse et nous rend unique. Le mova est l’occasion idéale pour toutes et tous de rentrer en contact avec des scout-e-s venant d’autres régions linguistiques et d’approfondir ainsi ses connaissances en langues étrangères.

Nous nous réjouissons vraiment de chanter la chanson quadrilingue du camp toutes et tous ensemble sur notre terrain de camp dans la vallée de Conches.